NIN (National Insurance Number) : une étape obligatoire pour votre expatriation en Angleterre

Si vous venez d’emménager au Royaume-Uni pour travailler ou que vous prévoyez un départ proche, vous avez forcément entendu parler du numéro NIN.

Le NIN, ou National Insurance Number est obligatoire pour travailler légalement en Grande-Bretagne et il vous sera réclamé par votre employeur.

Le problème ? Les démarches pour l’obtenir peuvent être longues et un peu compliquées, surtout lorsque l’on vient d’arriver, que la langue peut être une barrière et que l’on ne sait pas où obtenir les bonnes indications.

Nous vous livrons ici, toutes les informations que vous devez savoir avant votre rdv, les étapes clés ainsi que toutes les astuces que nous connaissons !

Qu’est-ce que le NIN ?

Le NIN, National Insurance Number, est donc un numéro personnel, qui est l’équivalent du numéro de sécurité sociale français. Obligatoire, il sera exigé par votre employeur au Royaume-Uni et ce numéro figurera sur votre bulletin de salaire.

En effet, comme c’est votre numéro d’identification à l’assurance nationale, il vous donnera accès à la médecine publique de NHS (National Health Service) et vous pourrez vous inscrire chez un médecin généraliste (General Practitioner).

C’est également le NIN qui permet de vous identifier fiscalement face aux impôts, et, si besoin, d’être identifié comme demandeur d’emploi et peut-être percevoir des aides.

En temps qu’Européens, nous n’avons pas besoin de permis de travail pour travailler dans un autre pays d’Europe, et il est facile d’obtenir son numéro NIN en suivant les étapes ci-dessous.

Comment obtenir son NIN ?

Premièrement, rassurez-vous : ne pas avoir son NIN n’est pas un frein à l’embauche et vous pourrez même commencer à travailler sans. Dans ce cas-là, vous aurez simplement à présenter une pièce d’identité française (ou européenne) pour prouver votre éligibilité à travailler au Royaume-Uni.

En revanche, il faudra fournir rapidement la preuve à votre employeur que vous avez entamé les démarches pour l’obtenir.

Un conseil : une fois que vous avez votre numéro NIN, n’attendez pas et allez directement voir votre patron ou le service des ressources humaines pour que la régularisation de votre situation soit faite. Lors de la réception de votre fiche de paie suivante, vérifiez que votre NIN y apparaît.

Etape numéro 1 : la prise de rendez-vous par téléphone

Photo by rawpixel.com from Pexels

En premier lieu, composez le 0800 141 2075* pour faire une demande de rendez-vous. Soyez patient, le standard est souvent saturé et il n’est pas rare de devoir patienter jusqu’à 15/20min pour qu’une personne décroche. Mais généralement, un seul coup de fil suffit et quelqu’un finit toujours par vous répondre.

(*Pour plus d’informations sur les tarifs :https://www.gov.uk/apply-national-insurance-number)

Attention : il vous faut impérativement appeler depuis un numéro anglais ! Techniquement, les demandes de rendez-vous doivent automatiquement se faire depuis le territoire UK donc ils acceptent rarement de répondre aux numéros étrangers.

Bon plan : si vous êtes déjà à Londres, mais que vous n’avez pas encore de numéro anglais, sachez que les conseillers du Centre Charles Peguy se proposent de passer l’appel du NIN à la place de leurs adhérents. Il suffit de leur communiquer les informations nécessaires, ils passent l’appel et vous envoient un e-mail avec votre numéro de dossier, votre date et lieu de rendez-vous. Ils peuvent également vous fournir une carte SIM (non créditée) si vous voulez un numéro anglais.

Plus d’informations sur le Centre Charles Péguy sur leur site : http://www.centrecharlespeguy.com/.

Astuce : si vous appelez tôt le matin, à l’ouverture du standard à 8h00, il y aura moins de personnes devant vous.

Après avoir composé le numéro, vous êtes accueilli par une boîte vocale qui vous présente le service. Si vous appelez pour prendre un rendez-vous NIN pour la première fois, il vous faudra ensuite appuyer sur la touche 2, puis sur la touche 1. Vous aurez alors un interlocuteur au téléphone, et sa première question va être “How can I help ?”. Il faudra lui indiquer que vous appelez pour prendre un rendez-vous. A partir de là, plusieurs questions administratives vous seront posées :

–     Quand êtes-vous arrivé au Royaume-Uni ?

–     Pourquoi avez-vous besoin d’un National Insurance Number ? Répondez-leur que c’est pour travailler.

–     Votre adresse au Royaume-Uni : même si elle est transitoire, vous pouvez leur donner l’adresse de votre hôtel/auberge de jeunesse/ami chez qui vous séjournez et la changer plus tard, lors du rendez-vous physique.

–     Vos coordonnées personnelles : nationalité(s), nom(s), prénom(s), date de naissance.

–     Votre numéro de téléphone anglais : si vous n’en n’avez pas, indiquez-leur simplement que pour le moment vous avez seulement un numéro français.

Un conseil : pour faciliter la compréhension entre vous, et votre interlocuteur, n’hésitez pas à vous servir de l’alphabet international, ou alphabet phonétique de l’OTAN, (photo ci-dessous) pour épeler vos différents noms et prénoms. Cela évitera d’éventuelles erreurs d’orthographe.

Une fois toutes ces informations enregistrées, votre interlocuteur vous donnera un numéro de référence (à 9 chiffres), l’adresse du job center dans lequel vous devrez vous rendre ainsi que la date et l’heure du rendez-vous. Notez bien toutes ses informations et n’hésitez pas à demander de répéter si vous n’êtes pas sûr d’avoir tout compris.

Si vous n’êtes vraiment pas disponible à la date qu’ils vous proposent, vous pouvez en demander une autre, mais sachez que vous ne pourrez pas demander un rdv à une date précise.

Si vous arrivez pendant une période “creuse”, un rendez-vous peut vous être donné dans la semaine. En revanche, lors de période plus chargée, le rendez-vous peut être fixé 3 ou 4 semaines plus tard.

Bon à savoir : si le rendez-vous que l’on vous donne tombe pendant vos heures de travail, votre employeur a le devoir d’adapter votre emploi du temps pour que vous puissiez vous y rendre.

Etape numéro 2 : le rendez-vous en job center


Souce : Uwerken – Pixabay

Lors du rendez-vous au job center, l’entretien est simple et rapide : il vous sera demandé le numéro de référence à 9 chiffres communiqué lors de l’appel téléphonique, vos coordonnées personnelles (carte d’identité ou passeport), une preuve d’adresse et, si vous travaillez déjà, une lettre de l’entreprise ou un contrat de travail.

On vous demandera également votre ancienne adresse en France ainsi que les noms de vos parents ou d’autres détails qui leur permettront de vérifier votre identité. En général, vous ne passerez pas plus d’une heure sur place.

Etape numéro 3 : récupérez votre NIN

En moyenne, 4 à 8 semaines après le rendez-vous, vous recevrez chez vous une lettre, de la part du Job Center, avec votre précieux numéro NIN et la preuve de votre inscription. Veillez à bien conserver cette lettre !

Une solution clé en main

Les démarches pour une expatriation, même de courte durée, peuvent être stressantes et un peu difficile, surtout lorsque l’on n’est pas “fluent” in english ! Les interlocuteurs parlent souvent vite et sans articuler et la compréhension au téléphone peut être problématique.  

De plus, les “codes britanniques” concernant la mise en forme des CV ou le déroulement des entretiens sont très différents de ceux français, il faudra vous adapter.


Photo by mentatdgt from Pexels

Pour vivre sereinement les préparatifs de votre expérience professionnelle en Grande-Bretagne, faites appel au CEI, en choisissant la formule “Emploi garanti à Londres” qui existe aussi à Dublin. Avec cette formule, en plus de vous aider dans les démarches administratives, de créer votre CV en anglais et de vous coacher pour vos entretiens, nous vous assurons de trouver un emploi, dans les deux semaines après votre arrivée.

De plus, les conseillers du CEI auront pris le rendez-vous NIN pour vous, en amont afin que tout soit prêt et facile pour vous le jour J. Une formule 100% sereine !

Partager: